le titulaire et directeur scientifique

Le Titulaire de la Chaire assure la coordination administrative, pédagogique et scientifique de la Chaire, en particulier avec les partenaires. Il assure la conduite opérationnelle des activités de la Chaire (organisation de séminaires de recherche et de formation, coordination scientifique des évènements de la Chaire, etc.), ainsi que la coordination entre le Conseil d'Orientation et le Comité de Pilotage.

Il est accompagné d'un Comité scientifique indépendant et interdisciplinaire, constitué de personnalités académiques et universitaires ayant une visibilité internationale. Ce comité interdisciplinaire donne un avis consultatif sur les enjeux économiques et scientifiques liés aux questions de la transition écologique des villes et des bâtiments.


Ingrid Nappi

Professeure HDR de l'École des Ponts ParisTech,
Directrice de recherches à l'Institut Louis Bachelier.

Ingrid Nappi, Titulaire et fondatrice de la Chaire, est professeure de l'École des Ponts ParisTech depuis 2002, titulaire du cours Économie de l'Immobilier au Département SEGF (Sciences Économiques, Gestion et Finance) et directrice de recherches à l'Institut Louis Bachelier en Économie de l'immobilier.

Elle est conférencière, consultante et auteure de nombreux ouvrages et articles sur le thème de l'immobilier et de la ville durables ainsi que sur la question du management de l'immobilier et des espaces de travail de l'entreprise en prenant en compte le contexte sociétal et environnemental.

Elle intervient en tant que conseil scientifique dans de nombreux comités d'experts. Membre du Conseil Scientifique de l'Observatoire de l'Économie de l'Architecture du ministère de la Culture. Elle a été élue membre associée à l'Académie d'architecture.

Elle a créé et fondé à l'Essec, la Chaire Immobilier et Développement durable en 2002 dont elle a été titulaire pendant 20 ans avant de se lancer dans cette nouvelle aventure transdisciplinaire aux cotés de l'Institut Louis Bachelier.

FRICS (Fellow of the Royal Institution of Chartered Surveyor), elle est membre du Cercle des Femmes de l'Immobilier depuis 2002. Elle est par ailleurs Chevalière de l'Ordre national du Mérite et Chevalière de la Légion d'Honneur. Elle est membre du HCSF.

Contact : ingrid.nappi@institutlouisbachelier.org


Vous avez lancé cette nouvelle chaire en partenariat avec deux grandes écoles, quelles sont les attentes de vos mécènes ?


Les effets des dérèglements climatiques, la nécessaire transition écologique nous amènent dans un contexte où la population urbaine mondiale poursuit sa croissance et que les ressources naturelles s'amenuisent, à réfléchir à la sobriété et à la décarbonation de nos villes et de leurs espaces bâtis. Je dirais même, à penser de nouveaux modes de production pérennes de la ville bas-carbone, à repenser et transformer les chaînes de valeur économique, c'est-à-dire les nouveaux rôles et modèles économiques de chacune des parties prenantes, que sont les acteurs de l'aménagement, de la conception et de la production- rénovation de l'immobilier et de la ville de demain.

La Chaire favorise le décloisonnement et la pluri et transdisciplinarité. Elle a pour objectif de rapprocher le monde de l'entreprise du milieu académique, en permettant de réunir en un lieu unique toute les parties prenantes de la chaine de valeur, en les confrontant par ailleurs aux jeunes générations, lors des cours et séminaires que la chaire monte dans les deux grandes écoles partenaires : l'École des ponts ParisTech et l'École nationale supérieure de Paris-Malaquais.

Elle permet le dialogue et la rencontre entre le monde des ingénieurs, des architectes, des financiers et des économistes en vue de penser et faire la ville frugale, résiliente et bas-carbone. La question de la valeur créée reste fondamentale pour les maîtres d'ouvrage, les financiers et les architectes qui souvent on encore du mal à se faire entendre sur leur capacité à créer cette valeur. Il y a un dialogue qui doit s'opérer beaucoup plus fluide entre les investisseurs, les financiers et les architectes, en vue de transformer les immeubles et leurs quartiers en des projets précurseurs, innovants.

Quelle sont les prochaines étapes ?


La formation des jeunes est indispensable et relève d'un engagement générationnel. Nos générations précédentes ont produit la ville carbonée avec ses mobilités et espaces bâtis conçus et produits dans un paradigme autre, celui de la consommation et de la production de masse, sans se soucier de la qualité et de la rareté des ressources de la planète. Notre engagement générationnel et sociétal nous amène à penser la ville autrement, en prenant en compte les nouveaux paradigmes de la transition écologique des villes, de la sobriété de nos ressources énergétiques et naturelles (eau, nature et sol), ceux de la décarbonation des espaces bâtis pour s'adapter au changement climatique afin de produire des villes durables pour les futures générations.

La Chaire repose sur une approche holistique de la ville. C'est son principal ADN, en croisant le regard de différentes disciplines au sein de différentes écoles et laboratoires de recherches. Notre objectif premier est de faire en sorte que les économistes, les financiers, les ingénieurs et les architectes se rencontrent, se comprennent et travaillent ensemble à faire des villes et des espaces urbains vivants et pérennes. En lien avec nos mécènes économiques et institutionnels, et dans ce sens, nous souhaitons concevoir et produire des objets pédagogiques (études de cas, cahiers, séminaires et rencontres) à destination de ces jeunes générations mais également de tout un chacun.